Traduction du terme « upload » pour WordPress en français

La traduction de WordPress en français n’est pas figée dans le marbre. Tout comme la langue française, elle est appelée à évoluer. Il y a également certains choix antérieurs qui sont parfois remis en cause.

Le remplacement d’une expression par une autre est une décision qui entraîne un travail de l’équipe de traduction à plusieurs niveaux :

Les canaux de communication privilégiés sont le site Rosetta et sa partie Traduction et surtout le canal #traductions du slack WordPress France (vous pouvez vous y inscrire via le site WPFR).

Il est aujourd’hui question de l’expression « Mettre en ligne », actuellement utilisée en tant que traduction du verbe anglophone « Upload ». Il s’agit de l’action de déposer un fichier sur un serveur.

Dans l’usage courant, la langue française peut utiliser plusieurs variations pour ce terme :

  • L’utilisation de l’anglicisme Upload : « Le fichier que j’ai uploadé ». Un terme assez couramment utilisé, mais nous tâchons d’éviter tout anglicisme dans la traduction de WordPress en Français.
  • « Télécharger », utilisé indifféremment comme traduction d’upload et de download. C’est probablement un usage très courant mais son utilisation serait une source d’erreur trop importante dans la traduction WordPress : comment alors distinguer l’action de récupérer des fichiers depuis un serveur de l’action de les y déposer ?
  • « Mettre en ligne », qui est le terme actuellement utilisé et reconnu officiellement dans le glossaire WordPress France. Ce terme y a été introduit en mars 2015 et est une traduction reconnue du verbe to upload au niveau de la langue française. Malheureusement, ce terme est lui aussi ambigu. On peut constater ci-dessous un exemple de problème posé par son utilisation : on a alors l’impression que l’action qui va être effectuée sera de mettre en ligne une extension sur internet (par exemple sur le répertoire officiel w.org) alors qu’il s’agit de la mise en place des fichiers d’une extension sur le serveur afin de pouvoir les utiliser sur son site web. De plus, « Mettre en ligne » est un terme compliqué à manipuler dans le cadre de la traduction car il est constitué d’une expression en trois mots au lieu d’un simple verbe.
Exemple d’utilisation ambigüe du terme « mettre en ligne »

La solution retenue : l’utilisation du terme « téléverser »

Téléverser est un néologisme proposé par l’Office québécois de la langue française et reconnu par l’Académie française.

Il a été formé à partir du préfixe télé « à distance » et du mot verser qui a l’avantage d’indiquer une notion de direction : on dépose des fichiers sur le serveur distant.

On peut alors distinguer les deux actions de téléchargement et de téléversement et ainsi se débarrasser des ambiguïtés du terme « Mettre en ligne », le terme « Télécharger » restant alors limité à la traduction de l’action de récupérer des fichiers disponibles sur un serveur.

L’autre avantage de « téléverser » est qu’en tant que verbe, il est assez simple à manipuler dans un contexte de traduction et peut donc être employé sous plusieurs formes et être conjugué.

Le glossaire a été mis à jour en ce sens le 3 novembre 2017 et le travail de modification de la branche WordPress 4.9 est en cours. Nous invitons les responsables de projets (PTE) à prendre en compte dès à présent cette modification dans leurs traductions pour assurer une cohérence d’ensemble à l’écosystème.

12 réflexions sur « Traduction du terme « upload » pour WordPress en français »

  1. Je comprends l’idée. Mais à l’usage, si tout le monde dit déjà « uploader » et personne n’utilise « téléverser » c’est un peu forcer la nature non ?

  2. @mbcreation , hello et merci pour ce commentaire vraiment pertinent 🙂

    Tu n’as pas foncièrement tort, cependant l’usage retenu jusqu’ici dans la traduction fr_FR est justement d’éviter les anglicismes lorsque c’est possible. Est-ce que cet usage de la communauté WP fr_FR passe au dessus de l’usage commun ? C’est une vraie question et pour l’instant la réponse est oui. Cela évoluera peut-être différemment à l’avenir, je n’ai aucune certitude et je ne défend rien de plus que l’avis –actuel– de l’équipe de responsables de la traduction du projet open-source WordPress 🙂

    Maintenant, sur le fait de « forcer la nature », tu n’as pas tort non plus. Mais c’est aussi ce que l’on fait en adoptant dorénavant autant que possible des formulations neutres/épicènes dans les trads du projet WP, c’est la même chose que fait ton CMS lorsqu’il capitalise les P de WordPress dans le filtre the_content, ou par extension et à (beaucoup) plus grosse échelle lorsque l’équipe de développement du cœur WP travaille sur Gutenberg alors que Visual Composer est utilisé dans trente-six mille thèmes premiums… bref tu as bien compris l’idée je pense 🙂

    A suivre,
    Jb

  3. Bonjour,
    +1 pour l’avis de MB Creation.
    Je comprends qu’on évite les anglicismes ; par contre, « télécharger » convenait très bien pour les utilisateurs francophones.
    Et si il y a un risque de confusion entre « upolaod » et « download », on pouvait préciser « télécharger vers le serveur » ou « télécharger depuis le serveur ». C’est plus long, mais ça restait français, compréhensible … et facile.
    Laissons « téléverser » aux Québécois ^^

  4. Je suis tombé sur ce terme ce matin, j’ai failli m’étouffer…
    Il m’a tellement choqué que j’en ai fait une recherche Google qui m’a emmené ici.

    Ils ont bu les traducteurs ou quoi ?

    Alors je comprends qu’on veuille éviter les anglicismes (et vraiment ça se discute, les francophones semblent souvent être ignorants du fait qu’une langue enrichit en général son vocabulaire avec des emprunts de langues étrangères), même si « uploader » est plus ou moins devenu un terme normal de nos jours…
    Mais soit…
    « Mettre en ligne » convenait très bien.

    Ce terme, « téléverser » ? Non mais sérieux ? Qui l’utilise dans la vie de tous les jours ? On m’informe des Québécois… Même là-bas, ils sont combien à l’utiliser ? Sincèrement ? Trois, quatre ?

    Et puis même c’est la version fr_FR de WordPress pas la version fr_CA ! Si les Québécois veulent utiliser leur version du français, je suis sûr qu’une version québécoise de WordPress sera la bienvenue.

    Sérieux, vous mentionnez ce terme à n’importe quel francophone, sans contexte, combien comprendront ce dont vous voulez parler ?

    Non, mais vraiment, c’est du grand n’importe quoi. Un peu de sérieux que diable, il s’agit de traduire WordPress, pas un blog à 10 lecteurs…

  5. Le problème avec « téléverser » comme avec « télécharger » est que contrairement à « upload » et « download » le sens n’est pas indiqué. Pour « téléverser » il est même « confusant »: puisqu’il est admis que « télécharger » se fait bien depuis le serveur vers le « bas » (download) « téléverser » se fait vers le « haut ». Comment d’instinct peut-on imaginer « verser » quelque chose vers le « haut »?!! Mauvaise idée donc! Il est étonnant que le groupe de traduction ait pu envisager un tel terme. Peut-être que l’usage s’imposera (comme il s’est imposé pour « télécharger ») mais ce n’est pas satisfaisant.
    Ceci dit je n’ai pas d’alternative à proposer…bon courage.

  6. Bonjour @davidplusworld,
    Merci pour ce commentaire, même s’il est assez exagéré (non, nous n’avons pas « bu » avant de publier cet article… ; et oui, nous prenons ce travail de traduction bénévole au sérieux et nous faisons de notre mieux). Nous n’avons cependant pas reçu beaucoup de témoignages de ce type via les forums de support. Il ne semble donc pas que le terme ne fasse l’objet d’une si forte incompréhension de la part des utilisateur·ices de notre CMS favori que ce que tu le rapporte.

    Hello @patchfree,
    Merci pour ton retour, mais il ne me semble pas que les notions de haut et de bas soient très pertinentes. En effet, l’anglais utilise les préfixes up et down mais cela n’apporte pas vraiment de sens spécifique, on contraire des terminologies « charger » et « verser ». Je veux dire que le fait que ce soit vers le haut ou vers le bas importe moins que le fait qu’il y ait une direction différente dans un cas et dans l’autre.

  7. Hum… »vers le haut ou vers le bas importe moins que le fait qu’il y ait une direction différente ». Qu’il y ait une direction différente ne fait pas de doute mais la question est bien de savoir quelle direction: serveur vers client ou client vers serveur? Il est admis que le haut c’est le serveur et le bas le client (même s’il faudrait idéalement contester ce point de vue). On peut s’accorder sur le fait que le serveur, bien chargé par les multiples contenus de chaque client, va ensuite déverser ses contenus vers chaque client. C’est pourquoi, de tout point de vue, le terme téléverser pour le sens client vers serveur ne convient absolument pas, c’est contre-intuitif.
    J’ai bien compris votre volonté (que je partage) d’éviter les termes anglais mais si cela ajoute de la confusion…

  8. Vous dites avoir reçu peu de réactions négatives, mais avez-vous reçu des réactions positives ?
    C’est pas vraiment un argument, nous savons tous que peu de gens réagit à ce genre de choses en général.
    Mais quand j’en ai parlé à mon entourage et sur mes réseaux sociaux les réactions furent unanimes et faites de gros yeux et de facepalms.

    Le problème de ce « téléverser » est double (je risque à me répéter par rapport à ce que j’ai écris plus haut, mais j’ai peur que mes arguments n’aient pas bien été reçus (c’est ma faute, j’étais un peu virulent, et la virulence noie parfois le propos).

    1. Ce terme n’existe tout simplement pas dans l’usage.
    Traduire, ce n’est pas éviter les anglicismes à tout prix. Et un anglicisme ce n’est pas juste utiliser un terme anglais.
    Il y a une très grande différence entre utiliser un terme anglais en place d’un terme français usité de tous ou presque (par exemple quand vous répondez à MB Creation par un « Hello » un peu cocasse quand même, quand il est suivi d’un « évitons les anglicismes »… Ça oui, c’est de l’anglicisme à bannir) et utiliser un terme anglais (ou provenant d’une autre langue) parce que le terme correspondant n’existe pas dans la langue cible. C’est même le cas de figure parfait où on intègre un mot étranger à la langue. Et uploader est vraiment un exemple parfait de la chose. Le terme n’existait pas en français, mais le terme d’origine fonctionne parfaitement et entre peu à peu dans l’usage. C’est ainsi que des termes comme « hasard » sont devenus français (depuis l’arabe), ou que des termes comme « sport » ont fait l’aller-retour entre la France et l’Angleterre plusieurs fois (le mot français vient du mot anglais (mais personne ne vient crier à l’anglicisme ici), mais le mot anglais vient du français « esport » aujourd’hui disparu). Bref ces migrations de mots d’une langue à l’autre sont une chose non seulement normale, mais souhaitable.
    J’ose croire qu’il y a quelques vrais traducteurs et linguistes dans votre équipe de traduction qui vous expliqueront tout cela plus en détails.

    2. Il est ici question de la version fr_FR de WordPress. Les termes québécois n’ont simplement rien à y faire, ils appartiennent à une version fr_CA (ce n’était pas un sarcasme ci-dessus). Les deux langues sont tout aussi différentes (voire beaucoup plus en fait) qu’un anglais britannique et un anglais américain. Les amalgamer ainsi ne peut rien donner de bon. (et s’il n’existe pas de version fr_CA de WordPress, c’est l’occasion d’en créer une)

  9. Bonjour David,
    Tes commentaires ne sont pas très constructifs, à part rester sur « mettre en ligne », que proposes tu exactement ? La décision de passer à « téléverser » a été faite de manière collaborative à travers la communauté WordPress francophone via l’outil de discussion Slack de la communauté ainsi que sur Twitter (JB en sait quelque chose) et via cet article sur ce site. Si tu veux venir en discuter de manière plus directe avec la communauté des traducteurs je t’invite à venir nous rejoindre sur Slack dans la chaîne #traductions. Tu trouveras un moyen de recevoir une invitation à nous rejoindre à cette adresse : https://wpfr.net/slack/
    Didier,
    Un vrai traducteur qui n’a pas bu

  10. Bonjour,

    Parfois on dit qu’un mot vient de l’anglais et que celui a été assimilé après en français.
    Par exemple, Sport, pardon ma

  11. Bonjour,
    Je trouve au contraire ce changement raisonné : il est évident que « Mettre en ligne » ne convenait pas et était source d’ambiguïtés.
    De plus, pourquoi utiliser un anglicisme (« uploader ») si l’on ne dit pas « downloader » à la place de « télécharger » en français.
    D’après moi, les anglicismes donnent une langue instable (autant parler anglais ou français et ne pas mélanger les deux) et impossible à comprendre pour ceux qui ne connaissent pas l’anglais (bien qu’ils soient de moins en moins nombreux).
    Contrairement à ce que certains disent, le verbe « téléverser » est utilisé par beaucoup de logiciels (comme l’environnement de développement intégré d’Arduino) et dispose d’une étymologie logique (préfixe télé- : à distance ; « verser » : du latin « VERTO, IS, ERE, TI, SUM » dont l’une des traductions est « retourner »).
    Je ne comprends pas non plus la logique du « serveur en haut » et « client en bas » ; en anglais, cela indique en l’occurrence plutôt une direction opposée qu’un réel « haut » et « bas ».
    Pour mettre d’accord tout le monde, une traduction possible (mais un peu longue et complexe) serait : « Envoyer vers le serveur ».
    Bonne fin de journée,
    sunazerty

  12. @davidplusworld Le mot « téléverser » a été admis par l’Académie française et n’est donc plus seulement utilisé au Québec. De plus, contrairement à ce que vous dites, le français québécois informatique est très proche du français informatique de France (à la différence de quelque mots qui sont tout à fait compréhensibles et le plus souvent aussi utilisés en France – comme « courriel », « hameçonnage ») et est, si je puis vous le rappeler, une évolution du français qui privilégie la formation du français à partir de mots ou de préfixes et suffixes déjà utilisés en français plutôt que de prendre des anglicismes.
    Bonne fin de journée,
    sunazerty

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.