Installation de plusieurs WordPress

Si vous avez besoin de plusieurs instances WordPress, il existe trois types d’installations basées sur l’architecture système, ou une combinaison d’instances WordPress et de base de données :

  1. La fonctionnalité multi-site, c’est une seule instance WordPress avec une seule base de données
  2. Plusieurs instances WordPress avec une seule base de données
  3. Plusieurs instances WordPress avec plusieurs bases de données

Commençons d’abord par le troisième type d’installation avec plusieurs instances WordPress et plusieurs bases de données, car le processus d’installation est le même que pour une installation d’un seul site mis à part qu’il y a plusieurs sites.

Plusieurs instances WordPress avec plusieurs bases de données Plusieurs instances WordPress avec plusieurs bases de données

Vous aurez besoin d’une base de données MySQL pour chacun des sites que vous souhaitez installer. Si vous ne les avez pas encore crées, les instructions de base sont ici.

Le fichier wp-config.php varie pour chaque installation. Les lignes à modifier sont les suivantes :

define('DB_NAME', 'wordpress');    // Le nom de la base de données
define('DB_USER', 'username');     // l'identifiant MySQL
define('DB_PASSWORD', 'password'); // le mot de passe 

DB_NAME est le nom de la base de données créée pour ce site. Si vous utilisez différents comptes pour chaque base de données, modifiez DB_USER et DB_PASSWORD en conséquence.

Téléversez chaque fichier wp-config.php dans son répertoire racine/d’installation et démarrez l’installation. Lisez l’article Installer WordPress pour plus d’informations.

Haut ↑

La fonctionnalité multi-site La fonctionnalité multi-site

Si vous souhaitez que plusieurs sites utilisent la même instance WordPress, vous pouvez utiliser la fonctionnalité multi-site pour créer ce que l’on appelle un réseau de sites. Cette fonctionnalité consiste à installer une seule instance WordPress et une seule base de données.

La fonctionnalité multi-site peut sembler être plus simple que les autres types d’installations multiples de WordPress, cependant il existe certaines considérations et restrictions à prendre en compte. Reportez-vous aux articles suivants pour plus d’informations :

Haut ↑

Plusieurs instances WordPress avec une seule base de données Plusieurs instances WordPress avec une seule base de données

Comme pour la solution des multiples bases de données décrite ci-dessus, le fichier wp-config.php varie pour chaque installation. Cependant dans ce cas, une seule ligne est unique pour chaque site :

$table_prefix = 'wp_'; // example: 'wp_' or 'b2' or 'mylogin_' 

Par défaut, WordPress assigne aux tables de la base de données MySQL le préfixe wp_, mais vous pouvez choisir n’importe quel préfixe. Cela permet de créer des identifiants uniques pour chaque site dans la base de données. Par exemple, si vous avez trois sites à créer avec pour noms : Principal, Projets, et Test, vous changerez le préfixe wp_ dans le fichier wp-config.php de chaque site :

Site Principal: 

$table_prefix = 'main_'; 

Site Projets :

$table_prefix = 'projects_'; 

Site Test :

$table_prefix = 'test_'; 

Comme indiqué, vous pouvez utiliser le préfixe de votre choix. Ceux indiqués ci-dessus le sont pour l’exemple uniquement.

Téléversez chaque fichier wp-config.php dans son répertoire racine/d’installation et démarrez l’installation. Lisez l’article Installer WordPress pour plus d’informations.

Haut ↑

Plusieurs bases de données, utilisateurs identiques Plusieurs bases de données, utilisateurs identiques

Vous pouvez utilisez la même base d’utilisateur pour tous vos sites hébergés au même endroit en définissant la constante CUSTOM_USER_TABLE et éventuellement la constante CUSTOM_USER_META_TABLE pour pointer vers le mêmes tables wp_users et wp_usermeta.
Pour plus d’informations, lisez l’article Modifier wp-config / Tables personnalisées des utilisateurs et leurs métadonnées.

Traduit par Marie Comet
Relu par Jb Audras, Clément Polito & Jenny Dupuy,
Dernière mise à jour le 4 mars 2020

Journal des modifications

16/11/2020 – Patrice Pichon
Correction du dernier lien (Tables personalisées des utilisateurs des utilisateurs et leurs métadonnées) qui n’était pas traduit car la page pointée ne l’était pas encore non plus.