Introduction au Blogging

Qu’est ce qu’un « blog » ? Qu’est ce qu’un « blog » ?

« Blog » est une version abrégée de « weblog », qui est un terme utilisé pour décrire les sites web qui maintiennent une chronique d’information continue. Un blog comporte des commentaires de type journal intime et des liens vers des articles d’autres sites web, généralement présentés sous la forme d’une liste d’entrées dans l’ordre chronologique inverse. Les blogs vont du personnel au politique, et peuvent se concentrer sur un sujet précis ou sur toute une série de sujets.

De nombreux blogs se concentrent sur un sujet particulier, tel que la conception de sites web, le home staging, le sport ou la technologie mobile. Certains sont plus éclectiques, présentant des liens vers tous types d’autres sites. Et d’autres ressemblent davantage à des journaux intimes, présentant la vie quotidienne et les pensées de l’auteur.

D’une manière générale (bien qu’il y ait des exceptions), les blogs ont tendance à avoir quelques points communs :

  • Une zone de contenu principale avec des articles classés chronologiquement, les plus récents en tête. Souvent, les articles sont organisés en catégories. Une archive des articles les plus anciens.
  • Un moyen pour les visiteurs de laisser des commentaires sur les articles.
  • Une liste de liens vers d’autres sites connexes, parfois appelée « blogroll ».
  • Un ou plusieurs « flux » comme des fichiers RSS, Atom ou RDF.

Certains blogs peuvent avoir des fonctionnalités supplémentaires. Regardez cette courte vidéo (en anglais) pour une explication simple de ce qu’est un blog.

Haut ↑

Qu’est ce qu’un « blogueur »? Qu’est ce qu’un « blogueur »?

Un blogueur est une personne qui possède ou gère un blog ou une personne qui tient le blog. C’est-à-dire qu’il publie des articles ou de nouvelles publications, des informations, partage les nouvelles les plus récentes, des opinions et des études de cas, pour n’en citer que quelques-uns. Ces entrées sont connues sous le nom d’articles de blog.

Haut ↑

Le contenu d’un blog Le contenu d’un blog

Le contenu est la raison d’être (en anglais) de tout site web. Les sites de vente au détail proposent un catalogue de produits. Les sites des universités contiennent des informations sur leurs campus, leurs cursus et leurs facultés. Les sites d’information présentent les dernières nouvelles. Pour un blog personnel, vous pouvez avoir un tas d’observations ou de critiques. Sans une sorte de contenu actualisé, il n’y a guère de raison de visiter un site web plus d’une fois.

Sur un blog, le contenu est constitué d’articles (aussi parfois appelés « articles » ou «entrées ») que le ou les auteur⋅s écrivent. Oui, certains blogs ont plusieurs auteurs, chacun écrivant ses propres articles. Typiquement, les auteurs de blogs composent leurs articles dans une interface web, intégrée dans le système de blog lui-même. Certains systèmes de blogs prennent également en charge la possibilité d’utiliser un stand-alone « weblog client » (en anglais), qui permet aux auteurs d’écrire des articles hors ligne et de les téléverser ultérieurement.

Haut ↑

Commenter Commenter

Vous voulez un site web interactif ? Ne serait-il pas agréable si les lecteurs d’un site web pouvaient laisser des commentaires, des conseils ou des impressions sur le site ou un article spécifique ? Avec les blogs, ils le peuvent ! La publication de commentaires est l’une des caractéristiques les plus intéressantes des blogs.

La plupart des blogs disposent d’une méthode autorisant les visiteurs à laisser des commentaires. Il existe également des moyens astucieux pour les auteurs d’autres blogs de laisser des commentaires sans même visiter le blog ! Appelés « ping » ou « rétrolien », ils peuvent informer les autres blogueurs chaque fois qu’ils citent un article d’un autre site dans leurs propres articles. Tout cela permet de maintenir sans peine les conversations en ligne entre les différents utilisateurs du site et les sites web.

Haut ↑

Quelle est la différence entre un blog et un CMS ? Quelle est la différence entre un blog et un CMS ?

Les logiciels qui fournissent une méthode de gestion de votre site web sont communément appelés CMS ou « Content Management System ». De nombreux logiciels de blogging sont considérés comme un type spécifique de CMS. Ils fournissent les fonctionnalités requises pour créer et maintenir un blog, et peuvent rendre la publication sur internet aussi simple que la rédaction d’un article, lui donner un titre et l’organiser sous (une ou plusieurs) catégories. Alors que certains CMS offrent des fonctionnalités vastes et sophistiquées, un outil de blog de base fournit une interface où vous pouvez travailler de manière simple et, dans une certaine mesure, intuitive tout en gérant la logistique nécessaire pour rendre votre composition présentable et accessible au public. En d’autres termes, vous pouvez vous concentrer sur ce que vous voulez écrire, et l’outil de blogging s’occupe du reste de la gestion du site.

WordPress est l’un de ces outils de blogging avancés et il offre un riche ensemble de fonctionnalités. Grâce à son écran d’administration, vous pouvez définir des options pour le comportement et la présentation de votre weblog. Via cet écran d’administration, vous pouvez facilement composer un billet de blog, appuyer sur un bouton et être publié sur Internet, instantanément ! WordPress se donne beaucoup de mal pour que vos articles de blog aient un bon aspect, que le texte soit joli et que le code html qu’il génère soit conforme aux normes du web.

Si vous êtes débutant, lisez la section Premiers pas avec WordPress (en anglais), qui contient des informations sur la manière de configurer WordPress rapidement et efficacement, ainsi que des informations sur l’exécution de tâches de base dans WordPress, comme la création de nouveaux articles ou la modification de articles existants.

Haut ↑

Choses que les blogeurs ont besoin de connaître Choses que les blogeurs ont besoin de connaître

En plus de comprendre comment fonctionne votre logiciel de blogging spécifique, tel que WordPress, il y a certains termes et concepts que vous devez connaître.

Archives Archives

Un blog est également un bon moyen de suivre les articles d’un site. De nombreux blogs disposent d’une archive basée sur des dates (comme une archive mensuelle ou annuelle). La première page d’un blog peut comporter un calendrier de dates lié aux archives quotidiennes. Les archives peuvent également être basées sur des catégories comprenant tous les articles liés à une catégorie spécifique.

Cela ne s’arrête pas là ; vous pouvez également archiver vos messages par auteur ou par ordre alphabétique. Les possibilités sont infinies. Cette capacité à organiser et à présenter les articles de manière composée est en grande partie ce qui fait du blog un outil de publication personnel populaire.

Haut ↑

Flux Flux

Un flux est une fonction d’un logiciel spécial qui permet aux « agrégateurs de flux » d’accéder à un site en recherchant automatiquement un nouveau contenu et de publier ensuite des mises à jour de ce nouveau contenu sur un autre site. Cela permet aux utilisateurs de se tenir au courant des informations les plus récentes et les plus importantes publiées sur différents sites de blogs. Certains flux comprennent du RSS (autrement nommé « Rich Site Summary » ou « Really Simple Syndication »), Atom ou RDF. Dave Shea a rédigé un résumé complet (en anglais) des flux.

Haut ↑

Syndication Syndication

Un flux est une publication de contenu lisible par un automate (généralement du XML) qui est mise à jour régulièrement. De nombreux weblogs publient un flux (généralement RSS, mais aussi éventuellement Atom et RDF, etc., comme décrit ci-dessus). Il existe des outils qui se nomment « agrégateurs de flux ». Ce qu’ils font, c’est qu’ils vérifient en permanence les blogs spécifiés pour voir s’ils ont été mis à jour, et lorsque les blogs sont mis à jour, ils affichent le nouveau billet, et un lien vers celui-ci, avec un extrait (ou le contenu entier) du billet. Chaque flux contient des éléments qui sont publiés au fil du temps. Lorsqu’il vérifie un flux, le lecteur de flux recherche en fait de nouveaux éléments. Les nouveaux éléments sont automatiquement découverts et téléchargés pour que vous puissiez les lire, de sorte que vous n’avez pas à visiter tous les blogs qui vous intéressent. Tout ce que vous avez à faire avec ces lecteurs de flux est d’ajouter le lien au flux RSS de tous les blogs qui vous intéressent. Le lecteur de flux vous informera ensuite lorsque l’un des blogs contient de nouveaux articles. La plupart des blogs disposent de ces flux de « syndication » que les lecteurs peuvent utiliser.

Haut ↑

Gérer les commentaires Gérer les commentaires

L’une des caractéristiques les plus intéressantes des outils de blogging sont les commentaires. Cette fonction hautement interactive permet aux utilisateurs de commenter les articles, de créer des liens vers vos articles, de les commenter et de les recommander. Ces fonctions sont connues sous le nom de rétroliens et pings. Nous discuterons également de la manière de modérer et de gérer les commentaires et de la manière de faire face à la tendance ennuyeuse du « spam de commentaires », lorsque des commentaires indésirables sont publiés sur votre blog.

Rétroliens Rétroliens

Les rétroliens ont été originalement développés par SixApart (en anglais), Les créateurs du package de blog MovableType (en anglais). SixApart a une bonne introduction aux rétroliens (en anglais) :

En bref, le rétrolien a été conçu pour fournir une méthode de notification entre sites web : c’est une méthode où la personne A dit à la personne B : « C’est quelque chose qui pourrait vous intéresser ». Pour ce faire, la personne A envoie un ping rétrolien à la personne B.

Voici une meilleure explication :

  • La personne A écrit quelque chose sur son blog.
  • La personne B veut commenter sur le blog de la personne A, mais veut que ses propres lecteurs voient ce qu’elle a à dire, et puissent commenter son propre blog.
  • La personne B publie sur son propre blog et envoie un rétrolien sur le blog de la personne A.
  • La personne A reçoit le rétrolien, et l’affiche comme un commentaire sur l’article original. Ce commentaire contient un lien sur l’article du blog de la personne B.

L’idée ici est que davantage de personnes soient introduites dans cette conversation (les lecteurs de la personne A et de la personne B peuvent suivre les liens vers la publication de l’autre), et qu’il y ait un niveau d’authenticité des commentaires de rétrolien parce qu’ils proviennent d’un autre weblog. Malheureusement, aucune vérification n’est effectuée sur le rétrolien entrant, et il peut même être falsifié.

La plupart des rétroliens n’envoient à la personne A qu’une petite partie (appelée « extrait ») de ce que la personne B avait à dire. Il s’agit d’un « teaser », qui permet à la personne A (et à ses lecteurs) de voir une partie de ce que la personne B a dit, et les encourage tous à cliquer sur le site de la personne B pour lire le reste (et éventuellement commenter).

Le rétrolien de la personne B vers le blog de la personne A est généralement publié avec tous les commentaires. Cela signifie que la personne A peut modifier le contenu du rétrolien sur son propre serveur, ce qui signifie que toute la question de l’« authenticité » n’est pas vraiment résolue. (Note : la personne A ne peut modifier le contenu du rétrolien que sur son propre site. Il ne peut pas éditer le post sur le site de la personne B qui a envoyé le rétrolien).

SixApart a publié une spécification officielle du rétrolien (en anglais).

Haut ↑

Pings Pings

Les pings ont été conçus pour résoudre certains des problèmes que les gens voyaient avec les rétrolien. C’est pourquoi la documentation officielle sur les pings (en anglais) ressemble tellement à la description d’un rétrolien :

Par exemple, Yvonne écrit un article intéressant sur son blog. Kathleen lit l’article d’Yvonne et le commente, en renvoyant au billet original d’Yvonne. Grâce au ping, le logiciel de Kathleen peut automatiquement notifier à Yvonne que son article a été lié, et le logiciel d’Yvonne peut alors inclure cette information sur son site.

La meilleure façon d’envisager les pings est de les considérer comme des commentaires à distance :

  • La personne A publie quelque chose sur son blog.
  • La personne B publie sur son propre blog un lien vers l’article de la personne A. Cela envoie automatiquement un ping à la personne A lorsque les deux blogs ont activé le ping.
  • Le blog de la personne A reçoit le ping, puis va automatiquement sur l’article de la personne B pour confirmer que le ping provient bien de là.

Le ping est généralement affiché sur le blog de la personne A comme un simple lien vers l’article de la personne B. Il est communément admis que les pings n’envoient aucun contenu, comme le font les rétroliens. Ce n’est pas le cas. Si vous recevez un ping, vous verrez un extrait de ce blog dans la section « Modifier » du commentaire sur votre tableau de bord. Le problème est que très peu de thèmes affichent ces extraits de pings. Les thèmes par défaut de WordPress, par exemple, n’affichent pas les extraits de pings.

En fait, il n’y a qu’une seule différence significative entre les pings et les rétroliens : Les pings et les rétroliens utilisent des technologies de communication radicalement différentes (XML-RPC et HTTP POST, respectivement). Mais cette différence est importante car les rétroliens sont devenus la cible de tellement de spam. Le processus de vérification automatique introduit un niveau de vérification de l’authenticité, ce qui rend plus difficile la falsification d’un ping.

Certains estiment que les rétroliens sont supérieurs parce que les lecteurs du blog de la personne A peuvent au moins voir une partie de ce que la personne B a à dire, puis décider s’ils veulent en lire plus (et donc cliquer sur le blog de la personne B). D’autres estiment que les pings sont supérieurs parce qu’ils créent un lien vérifiable entre les articles.

Haut ↑

Utilisation des pings et rétroliens Utilisation des pings et rétroliens

Les commentaires sur les blogs sont souvent critiqués pour leur manque d’autorité, puisque n’importe qui peut poster n’importe quoi en utilisant le nom qu’il veut : il n’y a pas de processus de vérification pour s’assurer que la personne est bien celle qu’elle prétend être. Les rétroliens et les pings visent tous deux à fournir une certaine vérification aux commentaires des blogs.

Pour activer les rétroliens et les pings, dans les réglages de discussion de votre écran d’administration, sélectionnez ces éléments sous « Réglages d’articles par défaut » :

Tenter de notifier les sites liés depuis la publication.

Autoriser les notifications de lien en provenance d’autres blogs (pings et rétroliens) sur les nouvelles publications. 

Choisir une option et non l’autre ne serait pas très amical entre voisins 😉 😉

Une fois activés, les rétroliens et les pings d’autres sites apparaîtront dans votre écran d’administration comme les autres commentaires, mais sur vos pages de publications, ils apparaîtront selon la conception de votre thème.

Une fois activés, les pings sont envoyés automatiquement lorsque vous publiez votre article, vous n’avez rien à faire. Pour envoyer des rétroliens, vous devez trouver l’URL de rétrolien quelque part sur la page de l’article auquel vous êtes lié. Si vous n’en trouvez pas, essayez de déterminer si le site prend en charge les pings. Si c’est le cas, vous ne devez pas envoyer de rétroliens. Copiez/collez l’URL du rétrolien dans le champ « Envoyer les rétroliens » de votre écran « Ajouter un nouveau message ». Si vous ne voyez pas ce champ, allez dans les options de l’écran et sélectionnez l’option « Envoyer des rétroliens ». Notez que cette option n’envoie pas de rétroliens, elle affiche uniquement le champ intitulé « Envoyer des rétroliens ». Lorsque vous publiez votre article, les rétroliens seront envoyés aux URL que vous avez collées dans le champ. Ce champ affichera également l’état des rétroliens et des pings sur l’écran d’édition de votre message.

Si quelqu’un veut envoyer un rétrolien à votre blog WordPress parce que son logiciel de blog ne supporte pas les pings, l’URL de votre rétrolien qu’il doit insérer dans son écran d’édition d’article est le permalien de votre billet avec « trackback » ajouté à la fin. Si leur logiciel prend en charge les rétro-pages, ils n’ont rien à faire, le processus est automatique.

Haut ↑

Modération des commentaires Modération des commentaires

La modération des commentaires (en anglais) est une fonction qui permet au propriétaire et à l’auteur du site web de surveiller et de contrôler les commentaires des différents articles, et qui peut aider à lutter contre le spam des commentaires. Elle vous laisse modérer les commentaires, et vous pouvez supprimer les commentaires indésirables, approuver les commentaires sympas et prendre d’autres décisions concernant les commentaires.

Haut ↑

Les Commentaires spam Les Commentaires spam

Les commentaire spams (en anglais) font référence aux commentaires inutiles (ou rétroliens, ou pings) des articles d’un blog. Ces commentaires sont souvent sans rapport avec la valeur contextuelle de l’article. Ils peuvent contenir un ou plusieurs liens vers d’autres sites web ou domaines. Les spammeurs utilisent le spam de commentaires comme moyen d’obtenir un meilleur classement de leurs domaines dans Google, afin de pouvoir vendre ces domaines à un prix plus élevé à l’avenir ou d’obtenir un classement élevé dans les résultats de recherche d’un site web existant.

Les spammeurs sont impitoyables ; parce qu’il peut y avoir des sommes d’argent importantes en jeu, ils travaillent dur à leur «boulot ». Ils construisent même des outils automatisés (robots) pour soumettre rapidement leurs spams au même ou à plusieurs blogs. De nombreux blogueurs, en particulier les débutants, se sentent parfois dépassés par le spam de commentaires.

Il existe cependant des solutions pour éviter le spam des commentaires. WordPress comprend de nombreux outils pour lutter contre le spam de commentaires. Avec un petit effort initial, le spam de commentaires (en anglais) peut être géré, et il n’y a certainement aucune raison d’abandonner le blogging.

Haut ↑

De jolis permaliens De jolis permaliens

Les permaliens sont les URL permanentes de vos articles individuels sur le blog, ainsi que les catégories et autres listes d’articles sur le blog. Un permalien est ce qu’un autre blogueur utilisera pour faire référence à votre article (ou section), ou comment vous pourriez envoyer un lien vers votre récit dans un message électronique. Étant donné que d’autres personnes peuvent établir un lien vers vos publications individuelles, l’URL de cet article ne doit pas être modifiée. Les permaliens sont censés être permanents (valables pour longtemps).

Les « jolis » permaliens sont l’idée que les URL sont fréquemment visibles par les personnes qui les cliquent, et devraient donc être conçus de manière à ce qu’ils aient un sens, et non pas être remplis de paramètres incompréhensibles. Les meilleurs permaliens sont « modifiables », ce qui signifie qu’un utilisateur peut modifier le texte du lien dans son navigateur pour naviguer vers une autre section ou une autre partie du blog. Par exemple, voici à quoi pourrait ressembler le permalien par défaut d’un article dans une installation WordPress par défaut :

/index.php?p=423

Comment un utilisateur peut-il savoir ce que « p » représente ? D’où vient le chiffre 423 ?

En revanche, voici un permalien bien structuré, « Joli », qui pourrait renvoyer vers le même article, une fois que l’installation est configurée pour modifier les permaliens :

/archives/2003/05/23/my-cheese-sandwich/

On peut facilement deviner que le permalien comprend la date de l’affichage, et le titre, rien qu’en regardant l’URL. On peut également supposer qu’en modifiant l’URL pour qu’elle devienne /archives/2003/05/, on obtiendrait une liste de tous les articles publiés depuis mai 2003 (plutôt cool). Pour plus d’informations sur les modèles de liens permanents possibles dans WordPress, voir Utilisation des permaliens.

Haut ↑

Blog par email Blog par email

Certains outils de blogging offrent la possibilité d’envoyer vos articles par e-mail directement sur votre blog, le tout sans interaction directe via l’interface de l’outil de blogging. WordPress offre cette fonctionnalité intéressante. En utilisant le courrier électronique, vous pouvez maintenant envoyer le contenu de votre billet à une adresse électronique pré-déterminée, et voilà ! Votre billet est publié !

Haut ↑

Les slugs d’articles Les slugs d’articles

Si vous utilisez de jolis permaliens, le slug de l’article (en anglais) est le titre de votre article dans le lien. Le logiciel de l’outil de blogging peut simplifier ou tronquer votre titre en une forme plus appropriée pour l’utiliser comme un lien. Un titre tel que « j’ai fait un rêve » peut être tronqué en « jai-fait-un-reve ». Dans WordPress, vous pouvez changer le slug de l’article en quelque chose d’autre, comme « faire-un-reve », qui sonne mieux qu’un rêve quand on se réveille d’une insomnie.

Haut ↑

Les extraits Les extraits

Dans WordPress, les extraits (en anglais) peuvent être spécifiquement rédigés pour résumer l’article, ou générés automatiquement en utilisant les premiers paragraphes d’un billet ou en utilisant l’article jusqu’à un point précis, que vous avez assigné.

Haut ↑

Les extensions Les extensions

Les extensions sont des morceaux de scripts de programmation qui ajoutent des fonctionnalités supplémentaires à votre blog. Il s’agit souvent de fonctionnalités qui soit améliorent des fonctionnalités déjà disponibles, soit les ajoutent à votre site.

WordPress offre des moyens simples et faciles d’ajouter une interface d’administration, il existe une interface pour les extensions. Vous pouvez facilement rechercher, installer et activer des extensions à partir de cet écran.

Haut ↑

L’essentiel – Quelques conseils pour bloguer L’essentiel – Quelques conseils pour bloguer

Il est difficile de lancer un nouveau blog et cela peut décourager beaucoup de gens. Certains peuvent prendre un bon départ pour ensuite se décourager rapidement en raison du manque de commentaires ou de visites. Vous voulez vous démarquer de cette foule de millions de blogueurs, Vous voulez faire partie des quelques centaines de milliers de blogs qui sont effectivement visités. Voici quelques conseils simples pour vous aider à maîtriser le blogging :

  1. Publiez régulièrement, mais ne publiez pas si vous n’avez rien à publier.
  2. Ne parlez que de quelques thèmes spécifiques.
  3. Ne mettez pas les liens « Abonnez-vous » et « Votez pour moi » partout sur la première page avant que les gens n’aiment suffisamment votre blog pour les ignorer (ils sont habituellement juste sur le passage).
  4. Utilisez un thème propre et simple si possible.
  5. Profitez-en, bloguez pour vous amuser, commentez les blogs des autres (comme ils le font habituellement en retour).
  6. Amusez-vous bien en bloguant et souvenez-vous qu’il n’y a pas de règles pour ce que vous publiez sur votre blog !

Traduit par Laurent MILLET
Relu par Jenny Dupuy & Sébastien SERRE
Dernière mise à jour le 30 Avril 2020