Écran Réglages des permaliens

Les permaliens sont les URL permanentes vers vos publications uniques, ainsi que vers les archives de vos catégories et étiquettes. Un permalien est l’adresse web utilisée pour créer un lien vers votre contenu. L’URL de chaque publication doit être permanente et ne jamais changer – d’où le terme permalien, mot-valise signifiant « lien permanent ».
L’écran Réglages des permaliens vous permet de choisir votre structure de permaliens par défaut. Vous pouvez choisir parmi les réglages courants ou créer des structures d’URL personnalisées.
Vous devez cliquer sur le bouton Enregistrer les modifications au bas de l’écran pour que les nouveaux réglages prennent effet.

Par défaut, WordPress utilise des URL web qui contiennent le jour et le nom de la publication ; cependant, WordPress vous offre la possibilité de créer une structure d’URL personnalisée pour vos permaliens et archives. Ceci peut améliorer l’esthétique, la convivialité et la pérennité de vos liens.

Pour une description plus détaillée de la façon dont cette structure est spécifiée, consultez l’article Utilisation des permaliens. Pour une introduction aux permaliens, lisez la section des permaliens optimisés dans la page Introduction au blogging.

Personnaliser la structure des permaliens Personnaliser la structure des permaliens

Un certain nombre de balises sont disponibles et voici quelques exemples pour vous aider à démarrer.

Réglages les plus courants Réglages les plus courants

Cochez un des boutons radio correspondant à la structure de permaliens appropriée pour votre site.

  • Simple – structure par défaut.
    Exemple : http://www.example.com/?p=123
  • Date et titre – structure basée sur la date et le titre de la publication.
    Exemple : http://www.example.com/2008/03/31/exemple-article/
  • Mois et titre – structure basée sur le mois et le titre de la publication.
    Exemple : http://www.example.com/2008/03/exemple-article/
  • Numérique – structure numérique.
    Exemple : http://www.example.com/archives/123
  • Titre de la publication – structure basée sur le titre de la publication.
    Exemple : http://www.example.com/exemple-article
  • Structure personnalisée – Dans la zone de saisie, spécifiez la structure personnalisée que vous souhaitez utiliser.
    Exemple : /archives/%year%/%monthnum%/%day%/%postname%/.
    Voir les informations détaillées sur les balises de structure des permaliens.

Haut ↑

Facultatif Facultatif

Si vous le souhaitez, vous pouvez spécifier ici une structure personnalisée pour les URL de vos étiquettes et de vos catégories. Par exemple, en utilisant /sujets/ comme préfixe pour vos catégories vous obtiendrez des adresses web comme http://example.org/sujets/non-classe/. Si vous laissez ces champs vides, les valeurs par défaut seront utilisées. Ici aussi, il faut utiliser les balises de structure des permaliens.

  • Préfixe des catégories – Saisissez un préfixe personnalisé pour vos URL de catégories.
  • Préfixe des étiquettes – Saisissez un préfixe personnalisé pour vos URL d’étiquettes.

Haut ↑

Enregistrer les modifications Enregistrer les modifications

Cliquez sur le bouton Enregistrer les modifications pour vous assurer que toutes les modifications que vous avez apportées à vos réglages sont enregistrées dans votre base de données.
Une fois que vous avez cliqué sur ce bouton, et selon que votre fichier .htaccess est accessible ou non en écriture, un de ces deux messages sera affiché en haut de l’écran :

  • « Structure des permaliens enregistrée. », si le fichier .htaccess est accessible en écriture. Vous êtes prêt. WordPress a pu tout faire pour vous automatiquement.
  • Ou « Vous devez mettre à jour votre fichier .htaccess maintenant. », si le fichier .htaccess n’est pas accessible en écriture. Et en bas de l’écran : « Si votre fichier .htaccess était accessible en écriture, nous pourrions le faire automatiquement, mais ce n’est pas le cas. Voici les règles mod_rewrite que vous devriez avoir dans votre fichier .htaccess. Cliquez dans le champ et appuyez sur CTRL + a pour tout sélectionner. 
    Cela signifie que vous devrez réaliser vous-même une étape supplémentaire.
    Dans une zone de texte, WordPress affiche plusieurs lignes de règles de réécriture associées à la structure des permaliens que vous avez définie au-dessus. Vous devez copier manuellement tout ce qui se trouve dans cette zone de texte dans votre fichier .htaccess pour que vos nouveaux permaliens fonctionnent. Pour cela, vous devez le faire avec un éditeur de te texte qui édite des fichiers au format texte brut.

Pour plus d’informations sur la façon de rendre le fichier .htaccess accessible en écriture, consultez Modifier les permissions des fichiers.

Notes

  • La visite de l’écran Réglages des permaliens déclenche une vidange des règles de réécriture. Il n’est pas nécessaire d’enregistrer juste pour vider les règles de réécriture.
  • Si vous rédigez votre fichier .htaccess sur votre propre ordinateur local, n’oubliez pas que certains systèmes d’exploitation n’autorisent pas la création d’un fichier nommé .htaccess à cause du point initial (« . »). Vous pouvez toujours nommer le fichier sans le point initial et avec une extension standard (par exemple : htaccess.txt). Une fois le fichier téléchargé dans le répertoire de votre site, renommez-le avec votre logiciel FTP. La plupart des clients FTP devraient vous fournir un moyen de renommer les fichiers ainsi.
  • Les fichiers commençant par un point (« . ») comme .htaccess sont masqués par défaut sur la plupart des serveurs. Consultez le guide de l’utilisateur ou la FAQ du logiciel FTP que vous utilisez pour savoir comment afficher ces fichiers masqués, ainsi que comment utiliser le logiciel pour modifier les autorisations de fichier, renommer les fichiers, etc.

Traduit par Patrice Pichon et Jenny Dupuy
Relu par Jenny Dupuy & Bruno Tritsch
Dernière mise à jour le 22 février 2021

Contribuer à la documentation en français de WordPress