Sauvegarder votre base de données

Il est fortement recommandé de sauvegarder votre base de données régulièrement et avant toute mise à niveau ou mise à jour.

Vous pourrez ainsi restaurer votre base de données à partir d’une sauvegarde si quelque chose tourne mal. 

NOTE : les étapes suivantes concernent la sauvegarde de votre base de données, ce qui inclut vos articles, vos pages, vos commentaires, MAIS PAS les fichiers et les dossiers tels que vos images, les fichiers de votre thème, et autres fichiers situés sur votre serveur. Pour faire une sauvegarde complète de votre site, consultez l’article Sauvegarder votre site WordPress.

Sauvegarder à l’aide de cPanel X Sauvegarder à l’aide de cPanel X

cPanel est un panneau de contrôle populaire, utilisé par de nombreux hébergeurs. La fonctionnalité de sauvegarde peut être utilisée pour sauvegarder votre base de données MySQL. Ne générez pas une sauvegarde générale, elles sont destinées à un but d’archivage et ne peuvent être directement restaurées via cPanel. Recherchez « Télécharger une sauvegarde de base de données MySQL / Download a MySQL Database Backup » et cliquez sur le nom de votre base de données. Un fichier .gz sera généré et téléchargé sur votre ordinateur.

Il n’y a pas besoin de décompresser ce fichier pour le restaurer. Utilisez la même interface cPanel, utiliser le bouton parcourir pour rechercher le fichier .gz sur votre ordinateur puis téléversez-le. Une fois que le téléversement sera terminé, cela sera indiqué en bas de la fenêtre. Si vous téléversez cette sauvegarde sur un nouvel hébergement, il faudra au préalable créer une base de données vide en utilisant le même mot de passe de base de données que précédemment. Si vous changez de mot de passe, pensez à aller aussi le changer sur votre fichier wp-config.php.

Haut ↑

Sauvegarder à l’aide de phpMyAdmin Sauvegarder à l’aide de phpMyAdmin

phpMyAdmin est le nom du logiciel utilisé pour manipuler votre base de données.

Les informations ci-dessous ont été testées sur phpMyAdmin version 4.4.13 avec une version 5.6.28 de MySQL, le tout sur un serveur Linux.

phpmyadmin_top

Processus de sauvegarde rapide Processus de sauvegarde rapide

Lorsque vous souhaitez sauvegarder toutes les tables de votre base de données sans effectuer de compression, vous pouvez utiliser la méthode simple. Pour restaurer cette sauvegarde, votre nouvelle base de données ne doit avoir aucune table.

  1. Connectez-vous à phpMyAdmin sur votre serveur.
  2. À partir de la fenêtre de gauche, sélectionnez votre base de données WordPress. Dans cet exemple, le nom de la base de données est « wp ».
  3. La fenêtre de droite vous montrera toutes les tables de votre base de données WordPress. Cliquez sur l’onglet « Exporter/Export » sur le haut de cette fenêtre.

4. Assurez-vous que l’option « Rapide/Quick » est sélectionnée et cliquez sur « Go ». Un fichier sera alors téléchargé. Suivant la taille de votre base de données, la génération de ce fichier peut prendre un certain temps.

phpmyadmin_quick_export

Haut ↑

Processus de sauvegarde personnalisée Processus de sauvegarde personnalisée

Si vous souhaitez modifier le comportement par défaut, choisissez la sauvegarde personnalisée. À l’étape 4 ci-dessus, choisissez l’option « Personnalisé/Custom ». Des options avancées sont alors proposées.

phpmyadmin_custom_export

La section Table(s) La section Table(s)

Toutes les tables de votre base de données sont sélectionnées par défaut. Si votre base de données héberge d’autres outils que votre site WordPress, ne sélectionnez que les tables qui correspondent à votre installation WordPress. Pour les distinguer, cherchez les tables dont le nom commence par le préfixe wp_ ou par le préfixe personnalisé spécifié dans votre fichier wp-config.php.

Si vous avez uniquement un site WordPress installé sur votre serveur, laissez les réglages tels quels (ou cliquez sur « Tout sélectionner / Select All » si vous avez désélectionné des éléments).

Haut ↑

La section Sortie/Output La section Sortie/Output

Sélectionnez « zippé » ou  « gzippé » dans la partie « Compression » afin de compresser les données.

phpmyadmin_export_output

Haut ↑

La section de formatage La section de formatage

Assurez-vous que vous avez bien sélectionné « SQL ». Contrairement au CSV et aux autres formats, cette option contient également une séquence de commandes SQL.

Dans le reste de cette section, ne touchez pas aux autres réglages.

phpmyadmin_export_formatspecific

Haut ↑

La section d’options de création d’objet La section d’options de création d’objet

Sélectionnez « Add DROP TABLE / VIEW / PROCEDURE / FUNCTION / EVENT / TRIGGER statement ». Avant de créer tout objet dans votre base de données lors de la restauration, cela permettra d’appeler l’instruction SQL DROP afin de retirer les anciennes tables existantes avant la création des nouvelles, le cas échéant.

phpmyadmin_export_object

Haut ↑

La section des options de création des données La section des options de création des données

Laissez toutes ces options telles quelles.

phpmyadmin_export_data

Maintenant, cliquez sur le bouton « Go » en bas de la fenêtre. Un fichier sera alors téléchargé. Suivant la taille de votre base de données, la génération de ce fichier peut prendre un certain temps.

Souvenez-vous : vous n’avez PAS sauvegardé vos fichiers et dossiers – comme par exemple vos images – mais uniquement vos publications et les réglages de votre site.

Haut ↑

Utiliser directement des commandes MySQL/MariaDB Utiliser directement des commandes MySQL/MariaDB

phpMyAdmin ne peut pas prendre en charge de très grosses bases de données. Vous pourrez le cas échéant avoir besoin d’utiliser directement des commandes MySQL/MariaDB.

Dans l’invite de commande de votre ordinateur, positionnez vous sur le répertoire où vous souhaitez récupérer votre export de base de données.

user@linux:~> cd files/blog
user@linux:~/files/blog>

Utilisez la commande mysqldump avec le nom de votre serveur MySQL, votre nom d’utilisateur et le nom de la base de données. Votre mot de passe vous sera alors demandé. Pour recevoir de l’aide sur cette action, saisissez man mysqldump.

Pour sauvegarder toutes les tables de la base de données :

mysqldump --add-drop-table -h mysql_hostserver -u mysql_username -p mysql_databasename

Pour ne sauvegarder que certaines tables définies de la base de données :

mysqldump --add-drop-table -h mysql_hostserver -u mysql_username -p mysql_databasename

Exemple :

user@linux:~/files/blog> mysqldump --add-drop-table -h db01.example.net -u dbocodex -p wp > blog.bak.sql
Enter password: (type password)

Utiliser bzip2 pour compresser votre fichier de sauvegarde :

user@linux:~/files/blog> bzip2 blog.bak.sql

Vous pouvez réunir les deux commandes ci-dessus en une seule ligne :

user@linux:~/files/blog> mysqldump --add-drop-table -h db01.example.net -u dbocodex -p wp | bzip2 -c > blog.bak.sql.bz2
Enter password: (type password)

L’instruction bzip2 -c située après le caractère | (barre verticale) signifie que la sauvegarde est compressée à la volée, et l’instruction > blog.bak.sql.bz2 permet d’envoyer la sortie bzip dans un fichier nommé blog.bak.sql.bz2.

Bien que bzip2 soit plus efficace pour compresser des fichiers que d’autres algorithmes de compression plus anciens (.Z, .zip, .gz), il est aussi considérablement plus lent (en compression comme en décompression). Si vous avez une base de données de taille importante à sauvegarder, gzip sera plus rapide :

user@linux:~/files/blog> mysqldump --add-drop-table -h db01.example.net -u dbocodex -p wp | gzip > blog.bak.sql.gz

Haut ↑

Utiliser le Workbench MySQL Utiliser le Workbench MySQL

Le Workbench MySQL (autrefois connu comme le « My SQL Administrator ») est une interface destinée à réaliser des opérations administratives, telles que la configuration de votre serveur MySQL ou le suivi de son état et de ses performances, son démarrage et son arrêt, la gestion de ses utilisateurs et des connexions, la sauvegarde, la restauration des sauvegardes et tout un tas d’autres tâches d’administration.

Vous pouvez réaliser la plupart de ces tâches en utilisant une interface en ligne de commande comme celles fournies par mysqladmin ou mysql, mais le Workbench MySQL est plus avantageux pour les raisons suivantes :

  • Son interface graphique le rend plus intuitif.
  • Il propose une meilleure vue d’ensemble des réglages cruciaux pour les performances, la robustesse et la sécurité de vos serveurs MySQL.
  • Il affiche des indicateurs graphiques des performances de votre serveur, ce qui rend plus simple le paramétrage de votre serveur.
  • Il est disponible sur Linux, Windows et MaxOS X, et permet à un client distant de sauvegarder les bases de données sur toutes les plateformes. À partir du moment où vous avez accès à vos bases de données MySQL sur le serveur distant, vous pouvez sauvegarder vos données vers n’importe quel emplacement sur lequel vous avez un accès en écriture.
  • Il n’y a pas de limite à la taille d’une base de données à sauvegarder comme il en existe avec phpMyAdmin.

Les informations ci-dessous ont été testées en utilisant la version 6.3.6 du Workbench MySQL pour se connecter à la version 5.6.28 de MySQL sur un serveur Linux.

mysql_workbench_top

Haut ↑

Sauvegarder la base de données Sauvegarder la base de données

Cela suppose que vous avez déjà installé le WorkBench MySQL et qu’il est paramétré, ce qui vous permet de vous connecter au serveur de base de données MySQL (en local ou à distance). Pour les instructions d’installation, référez-vous à la documentation de votre version du Workbench MySQL pour votre système d’exploitation ou à cette documentation en ligne (en anglais).

  1. Lancez le Workbench MySQL.
  2. Cliquez sur l’instance de base de données si elle est affichée en haut de page. Sinon, cliquez sur « Database > Connect Database » à partir du menu du haut puis cliquez sur « OK ».
  3. Cliquez sur « Data Export » dans la fenêtre de gauche.
mysql_workbench_export
  1. Sélectionnez votre base de données WordPress à sauvegarder.
  2. Spécifiez le répertoire cible dans les options d’export. Vous devez avoir les droits en écriture sur cet emplacement.
  3. Cliquez sur « Start Export » en bas à droite de la fenêtre.
mysql_workbench_export2

Haut ↑

Restaurer une sauvegarde Restaurer une sauvegarde

  1. Lancez le Workbench MySQL.
  2. Cliquez sur l’instance de base de données affichée dans le haut de la page ou cliquez sur « Database > Connect Database » puis sur « OK ».
  3. Cliquez sur le bouton « Data Import/Restore » dans la fenêtre de gauche.
  4. Définissez le répertoire d’emplacement de vos fichiers de sauvegarde. Cliquez sur le bouton « … » à droite, sélectionnez un répertoire de sauvegarde puis cliquez sur « Open ».
  5. Cliquez sur « Start Import » en bas à droite de la fenêtre. La restauration commencera alors.
mysql_workbench_import

Haut ↑

Outils GUI MySQL Outils GUI MySQL

En plus du Workbench MySQL, il existe de nombreux outils GUI utilisables pour sauvegarder/exporter vos bases de données :

NomSystème d’exploitation (payant)Système d’exploitation (gratuit)
MySQL WorkbenchWindows/Mac/LinuxWindows/Mac/LinuxVoir ci-dessus
EMS SQL Management Studio for MySQLWindows
Aqua Data StudioWindows/Mac/LinuxWindows/Mac/Linux (période d’essai de 14 jours)Disponible dans 9 langues
Navicat for MySQLWindows/Mac/LinuxWindows/Mac/Linux (période d’essai de 14 jours)Disponible dans 8 langues
SQLyogWindows
Toad for MySQLWindows
HeidiSQLWindows
Sequel ProMacCocoaMySQL successor
QueriousMac

Haut ↑

Utiliser une extension WordPress de sauvegarde de base de données Utiliser une extension WordPress de sauvegarde de base de données

Vous pouvez effectuer une recherche sur le répertoire des extensions WordPress pour trouver l’extension de sauvegarde qui vous conviendra le mieux.

Les instructions ci-dessous concernent l’extension WP-DB-Backup :

Haut ↑

Installer WP-DB-Backup Installer WP-DB-Backup

  1. Recherchez « WP-DB-Backup » dans l’Administration > Extensions > Ajouter.
  2. Installez l’extension puis activez-là.

Haut ↑

Sauvergarder Sauvergarder

  1. Allez dans l’Administration > Outils > Sauvegarde.
  2. Les tables du cœur de WordPress seront toujours sauvegardées. Vous disposez également d’autres options.
wp-db-backup_table

3. Sélectionnez vos options de sauvegarde. Votre fichier de sauvegarde peut être téléchargé ou envoyé par e-mail.

4. Enfin, cliquez sur le bouton « Sauvegarder maintenant » pour lancer la sauvegarde. Vous pouvez également planifier des sauvegardes régulières.

wp-db-backup_settings

Haut ↑

Restaurer les données Restaurer les données

Le fichier créé est un fichier SQL standard. Pour obtenir de l’information sur l’utilisation de ce fichier pour restaurer votre site, consultez l’article restaurer votre base de données à partir d’une sauvegarde.

Haut ↑

Autres ressources Autres ressources

Traduit par Jb Audras
Relu par Bruno Tritsch & Jenny Dupuy
Dernière mise à jour le 12 février 2020