Sortie de WordPress 4.9.4 – Détails techniques importants

Aujourd’hui, la version 4.9.4 de WordPress est sortie, le jour suivant la sortie de la version 4.9.3.

WordPress 4.9.4 est la première version mineure de WordPress en quatre ans depuis la sortie de WordPress 3.7 où tous les utilisateurs de notre CMS favori ne recevrons pas une mise à jour automatique.

Ceci n’est bien évidemment pas un choix. Un bug non détecté pendant le cycle de développement de la version 4.9.3 en est responsable, et n’a été découvert que quelques heures après la sortie de cette version. Le bug a entraîné une erreur fatale PHP qui se déclenche lorsque WordPress essaye de se mettre lui-même à jour.

Cela signifie malheureusement que les administrateur·ice·s de sites WordPress vont devoir procéder à la mise à jour de leur site manuellement.

Via leur tableau de bord (cliquer sur le lien « Mettre à jour maintenant » dans le menu « Mises à jour »), en utilisant WP-CLI ou par FTP.

Les hébergeurs et prestataires qui appliquent les mises à jour automatiquement sur les sites de leurs clients vont également pouvoir mettre à jour leur parc de sites comme ils le font d’habitude.

Que s’est-il passé ?

Le but du patch #43103 était de réduire le nombre d’appels à l’API WordPress.org lors de la tâche planifiée de mise à jour automatique.

Malheureusement, suite à une erreur humaine – qui est bien entendu tout à fait compréhensible du fait de la complexité de gérer la sortie d’une nouvelle version du CMS qui équipe 29% du web – le commit final de ce patch n’a pas eu l’effet escompté. Il a déclenché une erreur fatale du fait que toutes les dépendances de find_core_auto_update() n’étaient pas remplies. Cette erreur fatale n’a pas été découverte avant la sortie de 4.9.3. Elle ne l’a été quelques heures plus tard.

Comment mettre à jour ?

— Via le Tableau de bord WordPress : cliquer sur le sous-menu « Mises à jour » puis sur « Mettre à jour maintenant ».

— Avec WP-CLI : si vous avez un accès en ligne de commande à WordPress et WP-CLI installé, les mises à jour du cœur vont se faire comme habituellement.

— Manuellement Via FTP : si vous préférez, vous pouvez télécharger l’archive ZIP de WordPress 4.9.4 disponible ici, la décompresser, puis utiliser votre logiciel FTP pour téléverser la nouvelle version de WordPress sur votre serveur. Les seuls fichiers modifiés par WordPress 4.9.4 sont wp-includes/update.php et wp-includes/version.php.

— Via PHP : si vous avez un accès en écriture ou en ligne de commande, vous pouvez aussi mettre à niveau WordPress simplement en lançant la fonction wp_maybe_auto_update() au sein de WordPress. C’est aussi ce que nous recommandons de faire aux hébergeurs qui ne disposent pas de WP-CLI pour lancer des mises à jour automatiques pour leurs clients.

Y-a-t-il des implications sur la sécurité de mon installation WordPress ?

WordPress 4.9.3 et 4.9.4 n’incluent aucun correctif de sécurité.

Cependant, afin de permettre à votre installation WordPress de recevoir les prochaines mises à jour de sécurité, vous devez faire manuellement cette mise à jour vers la version 4.9.4.

Ce qui va être fait pour éviter que cela ne se reproduise

Un prochain article suivra pour expliquer ce qui va être mis en place pour éviter que cette mésaventure ne se reproduise à nouveau. Nous détestons les bugs sur WordPress tout autant que vous, et nous allons faire notre possible pour mettre en place encore plus de tests unitaires sur les construction des paquets des nouvelles versions, nous allons améliorer nos outils pour que cela ne se reproduise plus à l’avenir.

Traduit de l’anglais. Consulter l’article original : https://make.wordpress.org/core/2018/02/06/wordpress-4-9-4-release-the-technical-details/

WordPress 4.6 « Pepper »

WordPress 4.6, baptisé « Pepper » en l’honneur du saxophoniste de jazz Park Frederick « Pepper » Adams III, est disponible au téléchargement en français et à la mise à jour depuis votre Tableau de bord. Les nouvelles fonctionnalités de la version 4.6 améliorent l’utilisation quotidienne de WordPress en mettant l’accent sur son usage et sa rapidité.

Des mises à jour plus fluides

Ne vous perdez plus ! Restez sur la même page lorsque vous faites la mise à jour, l’installation ou la suppression d’une extension ou d’un thème.

Polices natives

Le Tableau de bord de WordPress profite désormais des polices dont vous disposez déjà sur votre ordinateur, le rendant plus rapide et vous permettant de vous y retrouver plus naturellement, quel que soit le support.

Amélioration de l’éditeur

Vérification intégrée de lien

Avez-vous déjà fait par erreur un lien vers votre site ? Désormais, WordPress vérifiera le lien pour vous éviter que cela ne se reproduise.

Récupération de contenu

Tandis que vous saisissez votre texte, WordPress enregistre votre contenu dans votre navigateur. La récupération de contenu enregistré est encore plus facile avec WordPress 4.6.

Sous le capot

Indications de ressources

Les indications de ressources aident les navigateurs à décider quelles ressources récupérer et pré-traiter. WordPress 4.6 les ajoute automatiquement à vos styles CSS et scripts JavaScript afin de rendre votre site plus rapide.

Des requêtes robustes

L’API HTTP utilise désormais la bibliothèque Requests, améliorant ainsi le support standard de HTTP et ajoutant les en-têtes insensibles à la casse, les requêtes HTTP parallèles, et la prise en charge des noms de domaines internationalisés (IDN).

WP_Term_Query et WP_Post_Type

Une nouvelle classe WP_Term_Query ajoute de la flexibilité aux informations sur les termes d’une requête, tandis qu’un nouvel objet WP_Post_Type rend les interactions avec les types de contenus plus prévisibles.

API d’enregistrement des métadonnées

La Meta Registration API a été étendue afin de reconnaitre la visibilité des types, descriptions et de la REST API.

Traductions à la demande

WordPress installera et utilisera les derniers packs de langue pour vos extensions et thèmes dès que la communauté des traducteurs de WordPress.org les aura rendu disponibles.

Mises à jour des bibliothèques JavaScript

Masonry 3.3.2, imagesLoaded 3.2.0, MediaElement.js 2.22.0, TinyMCE 4.4.1et Backbone.js 1.3.3 ont été intégrés.

Des API de personnalisation pour la validation des réglages et les notifications.

Les réglages disposent désormais d’une API permettant de forcer la validation de certaines contraintes. De la même manière, l’outil de personnalisation reconnait désormais les notifications qui sont utilisées pour afficher les erreurs de validation, au lieu de vous laisser sans information sur les problèmes survenus.

Le multisite, plus rapide que jamais

Des requêtes de site complètes et mises en cache améliorent votre utilisation quotidienne de l’administration du réseau. L’ajout de WP_Site_Query et WP_Network_Query vous permettent de composer des requêtes avancées plus facilement.

L’équipe

Cette version a été dirigée par Dominik Schilling en collaboration avec Garth Mortensen et l’aide de nombreuses personnes. Il y a 272 contributeurs avec des props dans cette version. Écoutez du Pepper Adams sur votre service de musique en ligne préféré et découvrez quelques-uns de leurs profils :

A5hleyRich, Aaron Jorbin, achbed, Adam Silverstein, Adam Soucie, Adriano Ferreira, afineman, Ahmad Awais, aidvu, Aki Björklund, Alex Concha, Alex Dimitrov, Alex King, Alex Mills (Viper007Bond), alexvandervegt, Alice Brosey, Ana Aires, Andrea Fercia, Andrea Gandino, Andrew Nacin, Andrew Ozz, Andrew Rockwell, Andy Fragen, Andy Meerwaldt, Andy Skelton, Anil Basnet, Ankit K Gupta, anneschmidt, Antti Kuosmanen, Arunas Liuiza, Barry, Barry Ceelen, bassgang, Bernhard Kau, Birgir Erlendsson (birgire), bobbingwide, Boone B. Gorges, Brad Touesnard, Brandon Kraft, brianvan, Bruno Borges, Bryan Petty, Bryan Purcell, Chandra Patel, Chouby, Chris Christoff (chriscct7), Chris Mok, Chris Olbekson, Christoph Herr, Christopher Finke, Cliff Seal, clubduece, cmillerdev, Craig Ralston, crstauf, dabnpits, Daniel Bachhuber, Daniel Hüsken, Daniele Scasciafratte, dashaluna, davewarfel, David A. Kennedy, David Anderson, David Brumbaugh, David Cavins, David Herrera, David Mosterd, David Shanske, Derek Herman, Devin Price, Dion Hulse, Doug Wollison, Drew Jaynes, Ella Iseulde Van Dorpe, elrae, Eric Andrew Lewis, Erick Hitter, Fabien Quatravaux, Faison, Felix Arntz, flyingdr, FolioVision, francescobagnoli, Frank Bueltge, Frank Klein, Frank Martin, Fredrik Forsmo, Gabriel Koen, Gabriel Maldonado, Gary Pendergast, gblsm, Geeky Software, George Stephanis, Hardeep Asrani, Helen Hou-Sandí, Henry Wright, Hugo Baeta, Iain Poulson, Ian Dunn, Ignacio Cruz Moreno, imath, Inderpreet Singh, Ipstenu (Mika Epstein), J.D. Grimes, James Huff, James Nylen, Janne Ala-Äijälä, Jasper de Groot, javorszky, Jeff Farthing, Jeffrey de Wit, Jeremy Felt, Jeremy Green, Jeremy Herve, Jeremy Ward, Jerry Bates (jerrysarcastic), Jesin A, Jip Moors, Joe Dolson, Joe Hoyle, Joe McGill, Joel Williams, Johan Falk, John Blackbourn, John James Jacoby, John P. Green, John_Schlick, Jon (Kenshino), Jonathan Brinley, Jonny Harris, Joost de Valk, Joseph Scott, Josh Pollock, Joshua Goodwin, jpdavoutian, jrf, jsternberg, Juanfra Aldasoro, Juhi Saxena, julesaus, Justin Sainton, Kelly Dwan, Kevin Hagerty, Kite, kjbenk, Konstantin Kovshenin, Konstantin Obenland, Kurt Payne, Laurens Offereins, Luke Cavanagh, Lutz Schröer, Marcel Pol, Marius L. J. (Clorith), Mark Jaquith, Mark Uraine, martin.krcho, Matt Miklic, Matt Mullenweg, Matthew Batchelder, mattyrob, Mayeenul Islam, mdwheele, medariox, Mehul Kaklotar, Meitar, Mel Choyce, Michael, Michael Arestad, Michael Arestad, Michael Beil, Mike Bijon, Mike Hansen, Mike Schroder, Milan Dinić, Morgan Estes, moto hachi ( mt8.biz ), Mustafa Uysal, Nícholas André, Nextendweb, Niall Kennedy, Nick Halsey, Nikhil Chavan, Nilambar Sharma, Ninos, Noah, noahsilverstein, odyssey, ojrask, Olar Marius, ovann86, pansotdev, Pascal Birchler, Paul Bearne, Paul Wilde, pavelevap, pcarvalho, Peter Westwood, Peter Wilson, PeterRKnight, Petter Walbø Johnsgård, Petya Raykovska, Pieter, Pollett, postpostmodern, Presskopp, prettyboymp, r-a-y, Rachel Baker, rafaelangeline, raffaella isidori, Rahul Prajapati, Rami Yushuvaev, Rian Rietveld , Richard Tape, Robin Cornett, Rodrigo Primo, Ronald Huereca, Ruud Laan, Ryan McCue, Ryan Welcher, Sören Wrede, Samantha Miller, Samir Shah, Sara Rosso, schlessera, Scott Basgaard, Scott Kingsley Clark, Scott Reilly, Scott Taylor, screamingdev, Sebastian Pisula, semil, Sergey Biryukov, shahpranaf, Sidati, Silvan Hagen, Simon Vikström, sirjonathan, smerriman, southp, Stanko Metodiev, Stephane Daury (stephdau), Stephen, Stephen Edgar, Stephen Harris, Steven Word, stubgo, Sudar Muthu, Swapnil V. Patil, Taco Verdonschot, Takashi Irie, Tammie Lister, Taylor Lovett, theMikeD, thomaswm, Thorsten Frommen, Timothy Jacobs, tloureiro, Travis Northcutt, Ulrich, Unyson, Viktor Szépe, Vishal Kakadiya, vortfu, vovafeldman, websupporter, Weston Ruter, wp_smith, wpfo, Xavi Ivars, Yoav Farhi, Zack Tollman, et zakb8.

 

Un grand merci à Jerry Bates pour la réalisation de la vidéo et à Hugo Baeta pour les éléments graphiques de marketing.

En enfin merci à toute la communauté de traducteurs francophones qui a travaillé sur WordPress 4.6.

Si vous voulez participer d’une façon ou d’une autre nous vous recommandons de jeter un œil à Make WordPress et au blog du core development. Merci d’avoir choisi WordPress et rendez-vous pour la 4.7 !

Traduction de l’article en anglais de Dominik Shilling.